Olivia  Duchesne

Auteure
Metteure en scène
Comédienne

Comédienne, metteur en scène et dramaturge, Olivia Duchesne est l’auteure de quatre pièces créées au Théâtre de l'île : Sauve-toi Pinocchio ! en 2009, J’habiterai la nuit, en 2011, Retour de flamme, en 2013, Eulalie, la fille au nid d’abeilles dans les cheveux, en 2014. Elle joue fréquemment dans les spectacles qu'elle met en scène à l’exemple de Si ce n'est toi, d’Edward Bond, Kiwi, de Daniel Danis...

Née à Nouméa, Olivia Duchesne découvre la pratique théâtrale lors de ses études de lettres à l'université de la Nouvelle-Calédonie.
Elle poursuit son cursus à Aix-en-Provence, en maîtrise, puis en DEA. Parallèlement, elle rejoint la compagnie Le Bruit des hommes, à La Garde (Var), puis intègre le Conservatoire national de Marseille. En 2008, elle rentre en Nouvelle-Calédonie afin d’y développer, avec Laurent Rossini, la compagnie cris pour habiter Exils.

En 2009, elle met en scène Si ce n’est toi de Edward Bond au Théâtre de l'île (TDI), puis Kiwi de Daniel Danis qui sera présentée au TDI, puis au Wan Smolbag Théâtre de Port-Vila, au Vanuatu, en avril 2011, et au centre culturel du Mont-Dore, en 2012, dans le cadre de son festival culturel.
En 2010, elle coorganise des lectures de Franz Kafka, d’Albert Camus et de Rodrigo Garcia au TDI, ainsi que d’auteurs locaux à la maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie.
En septembre, elle met en scène, au TDI, son premier texte : Sauve-toi Pinocchio ! Elle y interprète la narratrice, Bleue la fée.
En juillet 2011, elle devient l’Eileen Shakespeare de Fabrice Melquiot dans une mise en scène de Laurent Rossini, au TDI, puis au centre culturel du Mont-Dore, l’année suivante.
Elle poursuit le cycle de lectures, avec Henri Michaux : Cas de spontanéité magique qu’elle met en espace en 2011 au TDI.
Trois lectures déambulatoires, La Légende du feu, La Légende de la hache et L’Anguille et le poisson lune des Nouveaux Contes de Poindi de Jean Mariotti, sont présentées dans les allées de la bibliothèque Bernheim, de 2011 à 2015.
Soudain, le dérèglement, une « tentative poético plastique sur le coup de foudre », est proposé au théâtre de Poche, fin 2011.

En février 2011, le théâtre de Folle Pensée l’invite à poursuivre une résidence d’écriture à Saint-Brieuc pour y parfaire sa pièce J’habiterai la nuit, initié dans le cadre d’un atelier mené par Roland Fichet, à Nouméa, en 2009.
Une seconde réésidence à l’Institut Mémoires des Éditions Contemporaines (IMEC) en 2013, lui permet de commencer l’écriture de Retour de flamme.

En mars 2013, elle met en scène Retour de flamme au Thêâtre de l'île, elle y incarne une émouvante mémé Anita.
La même année, en juin, elle met en scène, avec Laurent Rossini, D’oû ? Comédie géographique, de Roland Fichet, dans le cadre du Passeport culturel, au TDI. Le spectacle sera ensuite joué au sénat coutumier et au Dock socio-culturel de La Foa.

À l’occasion, elle donne également la réplique dans quelques courts-métrages comme Pas de problème, en hommage à Miou Miou pour le festival du film de La Foa 2011, interprète la mort dans un film de Roland Rossero, La Liste, en 2012, ou prête sa voix â Manuel Touraille pour La Femme océan, dans lequel elle lit des passages de L’Homme atlantique et de Hiroshima mon amour, de Marguerite Duras.
Elle participe au festival de La Foa également en tant que jury en 2013.

En mai 2014, elle écrit Eulalie, la fille au nid d’abeilles dans les cheveux que Laurent Rossini met en lecture au Théâtre de l’île, participe au festival off d’Avignon avec Eileen Shakespeare ; Seule sur la scène de l’espace Roseau, du 7 au 27 juillet, elle incarne avec une intensité nouvelle la sœur que l’auteur, Fabrice Melquiot, à l’instar de Virginia Woolf, invente à William Shakespeare.
Fin 2014, et en 2015, elle interprète Philomène dans La Scaphandrière de Daniel Danis, au centre culturel Tjibaou, mis en scène par Laurent Rossini.
En 2015, elle crée, avec Laurent Rossini Eulalie, la fille au nid d’abeilles dans les cheveux au Salon International du Livre Océanien avant de jouer le spectacle dans plusieurs communes de la Grande Terre dans les mairies, tribus, foyers, collèges, salle omnisport…

En 2015 également, sa nouvelle Eden est publiée dans le recueil Nouvelles de Nouvelle-Calédonie aux éditions Magellan et Cie.

Parallèlement à son travail d’écriture, d’interprétation et de mise en scène, Olivia Duchesne mène des ateliers de théâtre et des classes à projet culturel de la maternelle à l’université, ainsi que dans l’espace dédié aux créations et à la pratique théâtrale qu’elle ouvre en 2014 à Tuband, Le Domaine.